Covid 19 & Dictature mondiale : vers la fin des libertés individuelles ?

Petit préambule : cet article parle de Dictature mondiale et peut-être considéré comme relevant de la théorie du complot, c’est pourquoi je vous recommande d’être très prudent et de garder à l’esprit que :

Ce contenu n’est ABSOLUMENT PAS objectif.

Au même titre que les médias gouvernementaux d’ailleurs…

La seule différence ici, c’est que l’auteur admet en toute transparence n’avoir aucune prétention à l’objectivité contrairement aux médias de masse qui s’érigent en grands détenteurs de la vérité (oui je sais l’honnêteté ça fait bizarre au début…)


Mes chers vagabonds, si vous survolez cette page c’est certainement que comme pour moi, la liberté est une valeur d’importance capitale dans votre vie.

Et aujourd’hui…

Nos gouvernements ont décidés de restreindre considérablement nos droits et libertés, c’est un fait.

Autant dire que pour les nomades, c’est un véritable enfer !

Mais pas seulement, les petits entrepreneurs et patrons de PME qui officient dans la restauration, les salles de sports, les bars / cafés etc… sont littéralement en train de faire faillite.

Comment en est-on arrivé là ?

Dictature sanitaire : Fake News ou Réalité ?

A notre époque ou la novlangue est devenue une pratique courante, il est nécessaire de s’entendre sur les termes et définitions…

QU’EST-CE QU’UNE DICTATURE ?

Hannah Arendt est une politologue, philosophe et journaliste allemande naturalisée américaine, connue pour ses travaux sur l’activité politique, le totalitarisme, la modernité et la philosophie de l’histoire.

Son expertise dans le domaine spécialisé des dictatures et du totalitarisme fait d’elle la personne parfaite pour nous aiguiller sur le sens à attribuer au mot dictature :

C’est en toute impartialité que je choisis la définition d’Hannah Arendt :
Je ne connais pas cette personne (promis), et n’ai aucun parti pris ni apriori à propos d’elle ou de ses travaux.

Sa description de la dictature semble être celle qui représente le plus ce que nous vivons actuellement avec cette « crise » du COVID 19.

Et d’après elle, la situation dans laquelle nos dirigeants nous plongent aujourd’hui correspond à une « dictature totalitaire » puisque :

Le degré de contrôle du pouvoir sur la société investit la totalité des sphères sociales

Quelques exemples simples et concrets de ce que vous vivez actuellement et qui démontrent cela :

Le gouvernement pénètre dans l’intimité du foyer
La police s’invite chez vous à Noël !

Cette année, le Père Noël et ses lutins sont vêtus de noir.

Et oui, le bras armé du gouvernement sera autorisé à venir contrôler qui dîne chez vous et combien de personnes siègent à votre table.

Remarquez il y à un petit côté convivial à l’auto invitation spontanée mais enfin…

Encore faudrait-il que ce soit consentis !
Voir : Article de Lacroix.com


Le soumission psychologique des individus
Attestations de sortie et infantilisation

Quoi de plus infantilisant que d’être contraint à remplir des attestations de sortie pour justifier du motif de chacune d’entre elles ?

« Ou allez-vous Monsieur? » – « Pourquoi faire ? » – « Avec qui ? » – « Comment ? ».

Ce type de demandes stupides imposées fait parti des critères de soumission psychologique d’après la charte de coercition de Biderman. (On en reparle plus bas)


Monopolisation de l’information et de la perception
Martelage médiatique et manipulation des chiffres

Salut à toi jeune habitant du Goulag Français. Savais-tu que 100% des sources d’informations de ce pays appartiennent à seulement 10 milliardaires ?

Si vous avez passés les 15 dernières années au fond d’une grotte en ermite, j’ai un scoop pour vous : l’indépendance médiatique à la télévision n’existe pas !

Mais enfin si vous êtes ici, vous vous êtes déjà certainement débarrassé de cet engin démoniaque depuis des lustres.

Cependant,

Le fait est qu’une grande partie de la masse continue à consommer les informations gouvernementales à longueur de journées.

Autrement dit le lavage de cerveau est constant.

Qu’il s’agisse de focaliser ces individus sur une information en particulier et ce quitte à bidonner les chiffres des morts de la Pandémie en attribuant la faute au Covid 19 à la majorité des décès qui seraient, quoi qu’il en soit, survenus sans même l’existence du virus…

Ou de cultiver la peur, le stress, l’anxiété et le désespoir en inondant ces victimes d’informations anxiogènes… (là encore il s’agit d’un des critères de soumission psychologique de la charte de Biderman)

Ces simples exemples de restrictions de liberté que vous vivez actuellement et qui ne sont qu’une infime partie des dispositifs mis en place par nos dirigeants suffisent à déclarer et SANS TREMBLER DU MENTON que…

Nous assistions à une DICTATURE SANITAIRE selon la plus pure définition.


Pour instaurer la dictature mondiale, un moyen simple : la psychologie

Propagande et lavage de cerveau

On à très vaguement aborder plus haut dans l’article la fameuse charte de coercition de Biderman.

Biderman était un chercheur en sciences sociales ayant servi dans l’armée américaine pendant la seconde guerre mondiale.

Il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur la psychologie et la manipulation dont « An Inventory of Surveys of the Public on Crime, Justice, and Related Topics (1972) » et « Understanding Crime-Incidence Statistics: Why the UCR Diverge from the NCS » (1991).

Et bien entendu,

C’est également l’auteur de la fameuse charte qui porte son nom : la charte de coercition de Biderman. Cette charte à été citée et utilisée à plusieurs reprise dans des ouvrages d’amnesty international.

Les procédés de torture psychologique qui y sont décrits sont les mêmes que ceux utilisés dans les pays totalitaires et vous constaterez que… c’est en tout point similaire avec les « mesures » mises en places par nos gouvernements « pour notre bien »…


La dictature sanitaire du Covid 19 & La charte de Biderman

La charte de la coercition de Biderman

1 – Confinement et isolement

Étant confinée et isolée la victime est privée de tout soutien social qui lui donnerait la capacité de résister.

Il est ainsi bien plus aisé de développer chez la victime une préoccupation intense d’elle-même…


Et bien sûr…

Cela permet de rendre la victime dépendante à l’autorité.


2 – Monopolisation de la perception

Fixer l’attention sur une situation difficile immédiate. (Les chiffres bidonnés des morts du Covid 19)

Censurer ou éliminer toutes les informations contraires ou en compétition avec l’autorité. (Les fameux complotistes & Fake News)

Forcer l’introspection.

Punir l’indépendance et toute action contraire à la soumission. Réduire la capacité de déplacement de la victime. (Amendes, contrôles régulier, assignation à résidence)


3 – Épuisement induit

Affaiblir toute volonté de résistance mentale ou physique.

On se souviendra ici du traitement de la période gilets jaunes : vous n’êtes pas content ? LBD dans le courgeon.

De nombreux Français ont encore en mémoire l’image des mutilés / éborgnés par la police d’état et sont ainsi beaucoup moins prompts à la révolte…

Réduire la capacité de résistance mentale ou physique en épuisant la victime à des tâches inutiles.


4 – Menaces

Cultiver l’anxiété, le stress et le désespoir en inondant la victime d’informations anxiogènes.

La menacer de se retrouver encore plus isolée si elle pense résister.

Se déplacer est aujourd’hui perçu par les états comme un acte de résistance à la dictature sanitaire.

Aussi, si vous dépassez la restriction kilométrique qui vous est imposé, vous êtes réprimandé financièrement.

Si vous passez une frontière, là, c’est la menace d’isolement total (mise en quarantaine)


5 – Indulgences occasionnelles

Promettre une récompense en échange de la soumission et procurer une motivation positive à se conformer et à se soumettre aux directives.

Cela commence doucement par le port du masque : muselière imposée.

En se soumettant à l’injonction de se museler, on est récompensé par une autorisation à se rendre au magasin ou simplement dans sa rue (dans le respect du temps qui nous est imparti).

Après le port du masque imposé, c’est au tour de l’attestation de sortie…

Et bientôt, le vaccin « non obligatoire » mais … indispensable (on se fout de la gueule de qui ?). On en reparle plus loin.


6 – Démonstration de toute puissance

Suggérer l’inutilité et la futilité de la résistance face à une autorité beaucoup plus puissante.

Le système, avec sa police et ses médias à le monopole de l’information et la force armée.

Par le contrôle de l’information il parvient rendre hystérique la masse, ainsi tout acte de résistance d’un individu isolé est susceptible de susciter le rejet social et la vindicte populaire à son encontre.

Bien entendu tout les dispositifs mis en place par l’état pour dissuader « ses » citoyens de se déplacer, se réunir etc…
font partis de cette démonstration de toute puissance.


7 – Humiliations et dégradations

Convaincre la victime que résister porterait atteinte à son estime de soi.

Induire qu’en capitulant la victime agit pour la bonne cause.

Le « viol nasal » appelé PCR, fait partie des pratiques du gouvernement qui appartiennent à ce critère.

Maintenir la victime à un niveau de survie animale par la suppression de tous les plaisirs « non essentiels ».

Cela passe également par la fermeture des cafés, bars, musées et autres lieux de rencontres par exemple.


8 – Demandes stupides imposées

Développer l’habitude à la soumission par des directives stupides, inutiles, illogiques ou infondées.

On prendra comme exemples :

– Port du masque anti poussière qui ne protège pas des infections virales contre le virus ultra mortel qui ne tue pas…

– Les Attestations de sortie

– Interdiction des regroupements (sauf pour consommer dans les magasins…)

– Le couvre-feu après 18h00 (virus inoffensif de 6h00 à 18h00…) etc…

« Une contrainte raisonnable que nous devons accepter »

E. Macron au sujet de l’injonction à porter le masque

Dictature Sanitaire : une atteinte grave aux droits de l’homme ?

Déclaration universelle des droits de l’homme

Le 10 décembre 1948, les 58 États Membres qui constituaient alors l’Assemblée générale ont adopté la Déclaration universelle des droits de l’homme à Paris au Palais de Chaillot.
Celle-ci est composée de 30 articles qui fondent le socle des droits humains universels indépendamment des lois nationales.

Alors évidement je ne suis pas fan et ne crois pas du tout à toutes ces conneries de charte universelle etc… à vrai dire je sais bien que tout cela n’est qu’une mascarade.

Cependant,

Le but ici est de faire un constat des articles de cette fameuse déclaration qui ont été bafoués :

Atteinte aux droits de l’homme n°1

« Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne. »

Article 3 de la déclaration universelle des droits de l’homme

Atteinte aux droits de l’homme n°2

« Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l’intérieur d’un Etat. 

Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays. »

Article 13 de la déclaration des droits de l’homme

Atteinte aux droits de l’homme n°3

« Toute personne a le droit de prendre part librement à la vie culturelle de la communauté, de jouir des arts et de participer au progrès scientifique et aux bienfaits qui en résultent. » 

Article 27 de la déclaration des droits de l’homme

Atteinte aux droits de l’homme n°4

« Toute personne a droit à ce que règne, sur le plan social et sur le plan international, un ordre tel que les droits et libertés énoncés dans la présente Déclaration puissent y trouver plein effet. »

Article 28 de la déclaration des droits de l’homme

Dictature mondiale : Un Passeport Covid ?

La dernière fois que j’ai pris l’avion depuis cette dictature sanitaire, c’était en décembre 2020. Pour fuir l’Espagne au profit d’un pays plus libertaire (l’Espagne c’est du même niveau que la France niveau privation de liberté).

Vous n’imaginez même pas le nombre de dispositifs débiles qui ont été mis en place pour dissuader les gens de voyager…

Déjà l’annulation de la majorité des vols,
Le masque obligatoire évidement,
On emballe les valises au cellophane ?! Ok…
Des guirlandes de rubalise de partout dans l’aéroport (WTF !?)
Et j’en passe !

Ce qui m’a le plus étonné c’est la paperasse… Des formulaires aux questions vraiment très stupides.

Mais tout ça encore, c’était la belle époque ! Aujourd’hui, pour voyager on s’expose également aux risques de viol nasal (test PCR) et de mise en quarantaine.

Et bientôt pourquoi pas :

Un Passeport Covid ?

La 1ère fois que j’ai entendu parler de cette idée du Passeport Covid, c’est dans la vidéo d’ « Aldo Sterone » que je vous met ci-dessous :

La thèse est simple, le vaccin contre le COVID 19 ne sera pas obligatoire mais…

JUSTE INDISPENSABLE…

Bien sûr, il s’agit là d’une supposition faite par un personnage qui serait considéré par le système comme complotiste.

C’est pourquoi, dans un soucis de crédibilité, je me dois de citer également une personnalité faisant foi :

Christophe Barbier Vaccin Covid 19

« Instaurons une règle, si vous n’êtes pas vacciné vous ne pouvez plus aller au restaurant, vous ne pouvez plus aller au théâtre, vous ne pouvez plus prendre l’avion »

Christophe barbier – journaliste politique

Laisser un commentaire